Patrick Seguin

Patrick Seguin

Volailles de plein air : poulets, poulardes, pintades


La ferme de Tauziet

Nouvelle Aquitaine / Landes

Les volailles des Landes de Patrick Seguin

4 Questions à Producteur Patrick Seguin, Ferme de Tauziet : Landes Volailles

Question 1: À l’origine, la ferme est-elle vocation ou une obligation ?

Je dirai que la ferme est pour moi une tradition familiale. Mon père était viticulteur et mes grands-parents étaient fermiers dans le Lot-et-Garonne. Ma jeunesse a été marquée par ce savoir-faire, cette transmission de générations en générations.

Question 2: Quelles sont les racines de votre engagement dans l’agroécologie?

Dans une autre vie j’étais artisan, et pour moi, c’était un rêve de gérer un élevage comme celui-ci. Je suis soucieux du bien-être animal. Je vis sur l’airial landais, au rythme de mes volailles, en pleine nature. Je couve mon cheptel de 500 têtes en moyenne, du lever au coucher du soleil. Jamais plus de 150 poules par enclos de plusieurs milliers de m2, et toujours un œil vigilant pour veiller à leur quiétude. Pour moi, respect animal et respect du biotope vont de pair. Je laisse des parcelles vides pendant 8 à 12 semaines pour leur donner le temps de se régénérer. Car ce qui est bon pour la terre est bon pour mes volailles.

Question 3: Quelle est votre plus grande fierté ?

Ma plus grande fierté est sans doute de faire découvrir aux jeunes générations le véritable goût du poulet de mon enfance : la volaille des landes. Le goût est aussi une histoire que l’on doit préserver et transmettre. Je poursuis cette tradition lors de la période des fêtes en élevant mes poulardes comme autrefois : nourries au pain de campagne et au lait pendant 3 semaines de plus que la durée d'élevage "normale" de mes poulettes. Elles sont très appréciées des chefs étoilés. C'est aussi une fierté !

Question 4: Avez-vous un secret à partager pour cuisiner vos produits et en conserver toutes les saveurs ?

Les saveurs d’antan sont toujours d’actualité. Je conseille une cuisson en croûte de sel pour conserver toutes les saveurs et le mariage des épices. Ajouter une pointe de Provence dans un plat typique landais, à l’aide de thym et de romarin. Pour la poularde, glisser quelques lamelles de truffe noir sous la peau en fait un plat encore plus festif et digne de la convivialité de ces moments de partage.

Localisation


Galerie (3)


ACCÉDEZ AUX VENTES DU PRODUCTEUR


facebook
2112 fans
twitter
followers
instagram
abonnés