Patrick Seguin

Patrick Seguin

Poulardes fermières de Tauziet


La Ferme de Tauziet Poulardes

Nouvelle Aquitaine

Les poulardes fermières de Patrick Seguin

4 Questions à Producteur Patrick Seguin, Ferme de Tauziet : Volailles festives

Question 1: À l’origine, la ferme est-elle vocation ou une obligation ?

Je dirai que la ferme est pour moi une tradition familiale. Mon père était viticulteur et mes grands-parents étaient fermiers dans le Lot-et-Garonne. Ma jeunesse a été marquée par ce savoir-faire, cette transmission de générations en générations.

Question 2:Quelles sont les racines de votre engagement dans l’agroécologie?

Dans une autre vie j’étais artisan, et pour moi, c’était un rêve de gérer un élevage comme celui-ci. Je suis soucieux du bien-être animal. Je vis sur l’airial landais, au rythme de mes volailles, en pleine nature. Je couve mon cheptel de 500 têtes en moyenne, du lever au coucher du soleil. Jamais plus de 150 poules par enclos de plusieurs milliers de m2, et toujours un œil vigilant pour veiller à leur quiétude. Pour moi, respect animal et respect du biotope vont de pair. Je laisse des parcelles vides pendant 8 à 12 semaines pour leur donner le temps de se régénérer. Car ce qui est bon pour la terre est bon pour mes volailles.

Question 3: Quelle est votre plus grande fierté ?

Ma plus grande fierté est sans doute de faire découvrir aux jeunes générations le véritable goût du poulet de mon enfance : la volaille des landes. Le goût est aussi une histoire que l’on doit préserver et transmettre.

Question 4:Avez-vous un secret à partager pour cuisiner vos produits et en conserver toutes les saveurs ?

J' élève mes poulardes en plein air. J'ai choisi de ne pas finaliser leur élevage dans l’obscurité et la cage fermée qui caractérisent les épinettes. Je réduis régulièrement la taille de l'enclos où elles évoluent en liberté la journée de sorte que leur engraissement soit régulier et naturel. Du pain issu des meilleurs boulangers de Bordeaux et du vrai lait entier finissent cet engraissement de 21 jours, donnant une teinte blanche à la chair des volailles.

Localisation


Galerie (3)


facebook
fans
twitter
followers
instagram
abonnés